PEUT-ON PRENDRE L’AVION AVANT/APRÈS UNE PLONGÉE
?

Vous avez décidé d’organiser un séjour plongée et de partir dans des
contrées plus chaudes ? Alors, vigilance avec l’avion et la plongée sous-marine
!

De nombreux
plongeurs organisent des séjours plongée pour partir à la découverte d’une
faune et flore plus exotique ! Et qui dit exotisme, dit généralement un
voyage en avion… Tout plongeur doit absolument savoir que l’avion et la
plongée sous-marine ne font pas bon ménage et qu’il faut être extrêmement
vigilant avant et après une plongée lorsque l’on doit prendre l’avion.

L’ACCIDENT
DE DÉCOMPRESSION

Crainte de tout plongeur…

En plongée bouteille,
l’air respiré, sous pression, forme de petites bulles de gaz dans
l’organisme qui disparaîtront avec le temps. Plus vous plongerez profond, plus
la présence de gaz dans votre organisme sera importante. Mais n’ayez crainte !
Une fois votre plongée terminée, ces petites bulles disparaissent
naturellement, sans dommage pour vous. En revanche, il faut savoir que cette
accumulation de gaz dans votre organisme et la diminution de la pression
environnante peuvent entraîner des problèmes majeurs et notamment un accident
de décompression. C’est à ce moment-là que l’avion après une plongée comporte
des risques. En effet, les cabines des avions sont pressurisées une fois en
altitude, cela peut entraîner une augmentation du volume d’azote encore
présent dans votre organisme. C’est cette différence de pression qui peut entraîner
un accident de décompression.
Pour éviter tout désagrément de ce genre, des délais sont à respecter entre la
dernière plongée et votre prochain vol.

UNE PLONGÉE JUSTE APRÈS LE VOYAGE ?

Ce
n’est pas sans risque et c’est même fortement déconseillé !

C’est
vrai que l’on pourrait penser qu’il n’y a aucun risque à plonger peu de temps
après avoir pris l’avion… Mais ce n’est qu’une fausse idée ! Et ce pour
plusieurs raisons : tout d’abord, un long voyage fatigue notre organisme
et qui dit fatigue, dit augmentation des risques d’accident de décompression !
De plus, notre corps a besoin d’une bonne désaturation après avoir été
confronté aux pressions atmosphériques sinon vous pourriez souffrir d’un
trouble cardio-vasculaire.
En d’autres termes, ménagez-vous ! L’excitation et l’envie d’aller plonger
est tellement forte certes, mais allez-y en douceur après votre vol pour ne pas
avoir de problèmes et ainsi gâcher votre séjour plongée.

PRENDRE
L’AVION APRÈS UNE PLONGÉE

Des délais sont à respecter suivant votre
dernière plongée…

Avant
de prendre l’avion, il faudra attendre ! Le délai, entre votre dernière
immersion et votre prochain vol, varie et va surtout dépendre de la profondeur
à laquelle vous avez plongé et du temps cumulé sous l’eau. En fonction de
ces 2 paramètres, la quantité de gaz accumulée dans votre organisme va
être plus ou moins importante. Un délai sera donc à prévoir mais surtout à
respecter avant tout embarquement ! Petits rappels des délais selon vos plongées
:
– Si vous avez effectué une plongée de moins de 2h, sans paliers de
décompression, un délai de 12h est à prévoir avant de prendre l’avion.
– Dans le cas d’une plongée profonde, donc supérieure à 15 mètres,
prévoyez un délai de 24h car votre organisme a plus d’azote à éliminer.
– De même si vous avez plongé plusieurs fois par jour, respectez un délai
de 24h, minimum !

– Respectez bien
les paliers de décompression pour limiter les risques.
– Vérifiez les paramètres de votre ordinateur plongée. Certains disposent
directement d’une fonctionnalité qui vous indique le temps de
désaturation de l’azote dans votre organisme !
– Prévoyez TOUJOURS un délai entre votre dernière plongée et votre prochain vol.
– Evitez une soirée trop arrosée à la fin de votre séjour car l’alcool favorise
la déshydratation et augmente l’accident de décompression.

Seuls mots d’ordre avant de
reprendre l’avion : hydratez-vous et reposez-vous !