La mostelle est un poisson de roche, d’une taille maximale de 60 cm.
De couleur brune, marron clair sur le corps à marron foncé sur les
nageoires, on distingue facilement cette espèce à son barbillon sous le menton et à ses nageoires pelviennes.
La première nageoire dorsale est petite et
arrondie, la seconde parcourt le reste du corps jusqu’à la queue, également
arrondie à l’extrémité. Les nageoires anale, dorsales et caudale sont
surmontées d’un liseré blanc.
Les yeux sombres, marron et noirs, sont
positionnés en avant de la tête.

Elle vit sur les fonds rocheux, grottes,
épaves, trous et failles en journée, tout site où elle pourra trouver des zones
sombres. Par contre elle est très mobile la nuit lorsqu’elle recherche sa
nourriture. La
mostelle est active de nuit : c’est durant cette période qu’elle va chasser des
crustacés, vers ou autres petits poissons.
Le frai a lieu de janvier à mai. Les larves sont planctoniques.

La mostelle est assez commune selon les
zones. Approchez lentement sans éclairage trop important. C’est un poisson à la
fois curieux qui vous observe si vous êtes loin, mais qui se réfugie au trou
lorsque vous approchez, ou s’immobilise sur le sol.

La mostelle est hélas facile à chasser mais
sa chair tendre s’abîme si l’ardillon est mal planté ce qui lui permet
d’échapper au chasseur maladroit sans pour cela qu’elle ne survive longtemps.
C’est un poisson apprécié pour sa chair et qui
atteint très facilement une bonne taille : il est ainsi très pêché par les
petits métiers et par les chasseurs sous-marins. Il est rare de croiser de
petits individus.